Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
nouveau format " BRAWL"
#1
Ce n'est pas tous les jours que nous lançons un nouveau format de Magic.
Les previews de Dominaria ont commencé, et aujourd'hui, je suis heureux de vous parler d'une chose à laquelle vous ne vous attendiez peut-être pas. Sur le site Web, nous vous montrerons quelques avant-goûts de l'extension la plus attendue de l'année.
Par exemple, vous avez peut-être déjà eu un aperçu de Chantefeu et Languesoleil, dans l'article de Blake d'hier. Si ce n'est pas le cas, jetez-y un coup d'œil :
[Image: fr_bjiAZMhsh8.png]
Voici la promo Buy-a-Box Dominaria ! (Et si vous avez lu l'article de Blake, vous savez que ce n'est pas tout à fait la même chose que d'habitude : c'est une carte spéciale exclusive à la promo.) Ces minotaures sont plutôt pas mal. Et surtout, vous avez peut-être remarqué un détail capital : ils sont légendaires.
Beaucoup d'entre vous l'ont deviné en ligne au cours des derniers mois, donc préparez-vous à dire « Je le savais » : les légendes sont l'un des thèmes majeurs de Dominaria ! L'extension contient énormément de légendes, aussi bien nouvelles que tirées du passé de Dominaria.
Une seconde... C'est quoi cette histoire de nouveau format ? Je l'ai bel et bien mentionné il y a un instant.
Tout est lié... et c'est exactement ce dont je voulais vous parler aujourd'hui !
Avec Dominaria, nous déroulons un tout nouveau format amical qui vous permet de profiter pleinement de ce thème légendaire. Je vais tout vous dire !
Invention du Brawl
Nous réfléchissons souvent à notre éventail d'options, en écoutant et en essayant de savoir ce que nous pouvons vous offrir et que notre jeu ne vous propose pas déjà.
Nous disposons de beaucoup de formats différents pour des parties compétitives de Magic en Construit (Standard, Modern ou Legacy pour n'en citer que quelques-uns). Ils incluent plusieurs gammes d'extensions de Magic. Si vous venez de vous mettre à Magic, vous n'en êtes probablement pas encore au Legacy. Vous pourriez, mais mieux vaut d'abord apprendre les ficelles du jeu en Standard, par exemple. Ces formats couvrent différentes périodes, donc les joueurs ayant des collections variées peuvent les utiliser.
Ce n'est pas qu'une question de collection ou d'expérience ; différents joueurs sont attirés par différents styles de jeu. Le Legacy, par exemple, contient toutes sortes de mécaniques et d'interactions improbables, où des decks Agros contenant les créatures les moins coûteuses de l'histoire côtoient des decks Combo pouvant mettre un terme à la partie dès le premier tour. D'un autre côté, le Standard n'accepte qu'une sélection de cartes limitée, ce qui fait que beaucoup de choses différentes sont mises en avant. C'est pour cette raison que de nombreux joueurs ayant des années d'expérience préfèrent le Standard.
D'accord. C'est tout pour le Construit compétitif. Il y en a pour tous les goûts ici.
En revanche, pour le Construit amical, ce n'est pas la même chose. C'est la règle du « presque tout est légal, soyons fous ».
Commander est certainement le format amical le plus développé. J'adore Commander. (Il vaut mieux, puisque j'ai géré les sorties de Commander 2017 et 2018 !) Et je vous assure que le Commander n'ira nulle part. Seulement... ce n'est pas facile de s'y mettre. Toutes vos nouvelles cartes doivent se mesurer à 25 ans de cartes déjantées que nous avons créées, et il faut faire face à toutes sortes de combinaisons et de capacités incongrues. Même si cela fait des années que vous jouez à Magic, vous ne voulez pas forcément jouer dans un format qui inclut des années et des années de cartes.
Mais si vous ne vouliez pas jouer de cette manière, quelle autre option aviez-vous ?
C'est là qu'intervient Gerritt Turner.
La plupart d'entre vous ne connaissent pas Gerritt, mais vous avez à coup sûr déjà lu ce qu'il a écrit. Gerritt est concepteur senior de la narration et de la marque, et il rédige une bonne partie du texte qui apparaît sur nos emballages, et il trouve même les noms de nos extensions !
Grand amateur de Commander, Gerritt a imaginé une variante du format pour son groupe d'amis afin de les initier en douceur au jeu amical, et le groupe a adoré. Il en a ensuite fait part à Wizards et son équipe a vraiment aimé aussi. Devant un tel succès, il a fait passer l'idée à l'équipe de développement.
Nous avons essayé... et nous aussi nous avons adoré !
Cela a vraiment commencé par un effort de terrain au sein même de Wizards : quelqu'un qui n'avait rien avoir avec l'équipe R&D et qui avait découvert un truc amusant est venu nous trouver avec son idée. C'est un format qui manquait, et les gens s'amusaient bien avec. Nous avons donc passé beaucoup de temps à lire ses règles de départ, à faire des tests, à modifier certaines choses, à réunir des données.
Nous avons finalement organisé des tests au sein de Wizards, et cela a généré l'une des participations les plus élevées jamais vues pour un test facultatif dans l'entreprise. Même des gens qui n'avaient jamais joué en format amical à Magic ont essayé ! De toute évidence, ilce format en séduisait plus d'un.
Et maintenant, laissez-moi vous présenter Dominaria en Brawl !
[Image: c4rd4r7_RUxqOLrnGK.jpg]Firesong and Sunspeaker | Art by Zoltan Boros
Formulation des règles
Donc... de quoi s'agit-il ?
L’idée était de créer un format amical utilisant une sélection de cartes du Standard. Ainsi, l'accent pouvait être mis sur les nouveaux decks différents pouvant être construits, et le format serait idéal pour les laisser se développer. Cela ajoute une toute nouvelle dimension à vos cartes légales en Standard !
Les règles du Brawl sont assez simples. Elles sont assez similaires à celles d'autres formats que vous connaissez et appréciez déjà (comme Commander), et contiennent quelques éléments qui rendent ce format unique.
Pour faire court : vous construisez un deck de 60 cartes légal en Standard centré sur une créature légendaire ou un planeswalker. Chaque deck ne peut contenir qu'un seul exemplaire de chaque carte, à l'exception des terrains de base. Votre créature légendaire ou votre planeswalker commence dans la zone de commandement et fonctionne de la même manière que pour Commander : vous pouvez le lancer pour son coût de mana, auquel s'ajoutent ensuite deux manas supplémentaires à chaque fois. Chaque joueur commence avec 30 points de vie.
Et c'est tout ! C'est facile, et c'est un style de jeu dont vous avez peut-être déjà l'habitude. Nous vous conseillons de jouer ce format en version multijoueurs.
Regardons le détail des règles du format, offert par Eli Shiffrin, le responsable des règles :
  • Le deck de chaque joueur contient exactement 60 cartes. À l'exception des terrains de base, aucune carte ne peut figurer plus d'une fois dans un deck. Chaque carte doit être légale en Standard ; les cartes interdites en format Standard ne sont pas autorisées dans la variante Brawl.
  • Avant le début de la partie, chaque joueur désigne une carte de créature légendaire ou de planeswalker de son deck comme commandant. Cette carte commence la partie dans la zone de commandement et les 59 autres cartes sont mélangées.
  • Les symboles de mana qui apparaissent sur votre commandant déterminent les cartes pouvant être mises dans votre deck. Les symboles de mana qui ne figurent pas sur votre commandant ne peuvent pas êtres utilisés dans votre deck. Par exemple, si la carte Chantefeu et Languesoleil de Dominaria est votre commandant, vos cartes peuvent être R, W, les deux ou rien, mais aucun symbole B, G ou U ne peut apparaître dans votre deck. Cela inclut aussi bien le texte de règles que le coût de mana ; par exemple, le Souverain de la bande de l'extension L’Âge de la Destruction ne peut pas être dans votre deck si votre commandant n'a que G dans son coût et son texte de règles.
  • Chaque joueur commence la partie avec 30 points de vie au lieu de 20. Si vous faites une partie en multijoueurs (ce que nous vous recommandons pour le Brawl !), chaque joueur pioche à nouveau sept cartes après son premier mulligan et le joueur qui joue en premier pioche une carte à son premier tour.
  • Tant que votre commandant se trouve dans la zone de commandement, vous pouvez le lancer depuis cette zone. Cela coûte deux manas supplémentaires pour chaque fois que vous l'avez déjà lancé de cette manière pendant cette partie.
  • Si votre commandant est contrecarré ou s'il quitte le champ de bataille, vous pouvez le remettre dans la zone de commandement à la place de le mettre où il aurait dû aller.
  • La variante Brawl n'a pas d'autres règles de jeu, de victoire ou de défaite. Amusez-vous bien !
Il est temps de répondre à quelques questions.
D'abord, pourquoi 60 cartes ?
Le Standard contient un nombre de cartes limité, et une partie du jeu consiste à construire de manière thématique. Par exemple : dinosaures ou artefacts. Vous devez cependant avoir suffisamment de marge pour construire un deck ; si je vous demandais de construire un deck pirate de 100 cartes, vous auriez du mal à trouver suffisamment de bonnes options. Avec 60 cartes, vous pouvez construire un deck plus précis. Et l'aspect « Singleton » rend chaque partie unique tout en offrant une certaine cohérence à votre plan.
Pourquoi 30 points de vie ?
Nous avons testé plusieurs totaux de points de vie différents, et avons envisagé 20, 30 et 40. En fin de compte, 30 points de vie était mieux pour le style de jeu. La sécurité des 20 points de vie habituels était importante pour que les parties ne se terminent pas trop vite et que vous ayez le temps de vous amuser en début de partie. Cependant, avec 40 points de vie, les parties s'éternisaient beaucoup trop et il était impossible de mettre la pression à l'adversaire. Avec 30 points de vie, les decks plus agressifs pouvaient être efficaces sans pour autant gagner trop rapidement, les decks lents avaient suffisamment le temps de se mettre en place, et la partie se terminait dans des délais raisonnables. Nous ne voulions pas non plus qu'être à court de cartes devienne monnaie courante, et les 30 points de vie garantissent que cela ne se produise pas.
Vous voulez aussi savoir pourquoi utiliser des planeswalkers légendaires comme commandants ?
Raison numéro 1 : c'est amusant !
Tout comme les créatures légendaires normales, les planeswalkers sont des personnages majeurs et il est souvent amusant de construire un deck basé sur eux. Nous voulions leur laisser une chance d'être commandant eux aussi. Nous avons joué avec plusieurs d'entre eux pour voir comment cela fonctionnait et nous avons vraiment apprécié les possibilités que cela offrait. Pouvoir être attaqué par plusieurs joueurs garantissait de pouvoir les garder sous contrôle tout en promettant de belles choses.
Je suis sûr que vous avez déjà un avis là-dessus. Certains d'entre vous sont peut-être impatients de se lancer et de construire des decks. D'autres sont peut-être plus sceptiques. Je vous recommanderai jamais assez d'essayer avant de vous forger une opinion. Nous nous sommes vraiment beaucoup amusés avec ce format, et cela vaut vraiment la peine de l'essayer, quel que soit le type de jeu que vous aimez le plus !
Regarder vers l'avenir
De nombreuses parties en Brawl ont déjà eu lieu entre les murs de Wizards, et j'ai hâte de vous voir commencer à construire et jouer dans ce format !
Dominaria tombait à pic pour l'essayer, car l'extension est remplie de légendes. En effet, comme vous pouvez commencer à le voir avec Chantefeu et Languesoleil, il y a plein de decks intéressants à construire avec la myriade de cartes légendaires de Dominaria... et les autres extensions légales en Standard ! Attendez un peu de voir les surprises dominariennes qui vous attendent en magasin !
Cela étant dit, ce n'est qu'un test à très grande échelle, et nous aimerions beaucoup connaître votre avis. Vous aimez ? Vous n'aimez pas ? Vous changeriez quelques petites choses ? Nous jouons cartes sur table. Pour le moment, nous aimerions que vous tentiez l'expérience chez vous et dans votre magasin de jeux local. Après Dominaria, nous examinerons tous les commentaires que vous nous aurez envoyés afin de déterminer la route à suivre et le soutien dont ce nouveau format aura besoin.
Vos commentaires sont donc plus importants que jamais.
Alors s'il vous plaît, essayez ce nouveau format et dites-moi ce que vous en pensez ! Il y a des decks vraiment géniaux à construire. À quel tour réussirez-vous à lancer votre Ghalta, Faim primordiale ? À quelles folies pourrez-vous vous livrer avec Rashmi, façonneuse des Éternités ? Qu'obtient-on avec un deck Contrôle commandé par Nicol Bolas, Dieu-Pharaon ? Il y a plein de decks et de stratégies formidables à essayer. Alors sortez, construisez des decks, jouez, et dites-nous ce que vous en pensez !
Où devriez-vous envoyer vos commentaires ? Vous pouvez toujours m'envoyer un tweet, me poser une question sur mon Tumblr, ou me contacter par e-mail à l'adresse BeyondBasicsMagic@gmail.com. Je suis toujours content de vous lire.
Faites chauffer vos machines de construction de deck, et préparez-vous à découvrir une nouvelle façon de jouer avec le Brawl !
#2
Un edh standard à 60 cartes. Ou la la, la grande innovation...
#3
C'est un format créé spécifiquement pour Magic Arena à mon avis, du coup ça peut être sympa.
  


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)